POLLUTEC 2018, 4 jours consacrés à l’innovation environnementale et aux solutions technologiques

Du 27 au 30 novembre se déroulait à LYON le 40ème salon POLLUTEC ainsi que le «Premier sommet international pour les villes et territoires engagés dans l’économie circulaire» : plus de 2.000 exposants, 130 pays représentés et 73.000 participants.

image_pollutec

Deux concepts étaient au centre des débats : l’économie circulaire,  concept très large qui irrigue tous les domaines et permet de créer des passerelles entre les filières, pour apporter davantage de valeur ajoutée environnementale mais aussi économique.

Ainsi que l’efficience,une notion qui gagne du terrain, dans l’énergie, dans l’eau et dans toute une série de domaines où les diagnostics et évaluations assurent l’efficacité des décisions. Un concept où l’apport des technologies numérique est bien réel.

image_pollutec2

Dans le domaine de l’eau, l’efficacité hydrique se traduit via la détection des fuites (presque 30% de perte d’eau dans les réseaux). Les solutions s’appuient donc aujourd’hui sur la modélisation data du réseau et des suivis de débit (Gutterman water), sur les compteurs d’eau électroniques avec fonctionnalités d’alerte ou de coupure (Maddalena, Protecto) ou encore par exemple par le suivi connecté des bornes d’incendie (Birdz).

La question de l’efficience énergétique est concomitante avec, parmi d’autres, la solution de Heatcover de Sorodist qui limite l’évaporation en eau des piscines tout en évitant les déperditions de chaleur.

Le numérique au service de l’environnement

Intelligence artificielle, traitement des données, TIC, Blockchain, outils collaboratifs, … l’ensemble de la panoplie offerte par le numérique est toujours plus présente dans les solutions dédiées à l’environnement ou au climat.

Sur les 156 innovations validées pour le salon, plus de 60 recourent aux technologies numériques. Tant l’industrie que la ville sont concernées, l’intelligence et le connecté s’ingérant à tous les niveaux.

Sur le plan de l’aménagement urbain, de la mobilité et de l’éclairage, ce sont principalement ADDAX Motors (transport), GTI european (financements) et SupraWays (transport urbain autonome sur infrastructure aérienne) qui étaient mis en avant.

Liste des innovations 2018

Les représentants belges

107 exposants avaient fait le chemin depuis la Belgique.

image_pollutec3

C’est le cas de la société belge ADDAX Motors qui propose un véhicule utilitaire ultra-connecté pour faire sauter le verrou de la maintenance et garantir la disponibilité maximale des véhicules.

Addax MT est un véhicule 100 % électrique adapté pour travailler sur les voiries, parcs et espaces industriels en vue du transport des matériaux et des déchets. Il offre une plate-forme idéale pour adapter les équipements spécifiques nécessaires à l’entretien des espaces publics ou verts mais surtout il dispose d’un système de communication embarquée permettant de faire les diagnostics à distance apportant ainsi une alternative aux entretiens difficiles de véhicules non standardisés.

Addax

Bruxelles, Mouscron et la Hulpe ou la Sonaca ont déjà choisi de leur faire confiance.

Appel à projets GreenTech verte

Le salon était aussi l’occasion d’annoncer les 20 nouvelles start-up lauréates de l’appel à manifestation d’intérêt « GreenTech verte » lancé en juin.

Il s’agit d’accompagner des start-up qui innovent en faveur de la transition écologique (économies d’énergies, transports propres, gestion durable des déchets, protection de la santé, développement des énergies renouvelables) au sein de trois incubateurs afin de favoriser leur croissance et leur développement.

Liste des lauréats

On peut retenir dans la catégorie « mobilité durable » :

  • Tinto Eco : un cabinet conseil qui accompagne les organisations multi-sites dans l’optimisation des déplacements domicile-travail de leurs employés.
  • Omni : développe un adaptateur qui permet d’utiliser n’importe quelle trottinette électrique en fauteuil roulant.
  • Hysilabs : facilite le stockage et le transport d’hydrogène.

Dans la catégorie « Bâtiment et ville durable » :

  • Smart futures : favorise l’engagement des citoyens et les pratiques collaboratives, durables et solidaires pour optimiser la vie en ville.
  • Sitowie a développé un outil numérique de maintenance prédictive afin d’optimiser le cycle de vie de la construction et de ses matériaux.
  • Cool roof  : enduit de toit aux multiples bénéfices dont la réduction du phénomène d’îlot de chaleur et la réduction des consommations énergétiques de rafraîchissement (bouclier thermique).

Un nouvel appel à manifestation d’intérêt Green Tech verte sera ouvert du 20 décembre 2018 au 20 mars 2019.

Crédit photographique : Collectif Stéphane Laure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s