Des fiches pratiques pour déployer un réseau Wi-Fi territorial

Alors que WIFI4EU lance ce 19 septembre son 3ème appel à financement, le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET) propose un recueil de fiches pratiques en vue d’accompagner les acteurs dans la mise en oeuvre concrète de cette opération.

Une connectivité de qualité sur un territoire est évidement un élément d’attractivité et constitue surtout, pour la plupart des bénéficiaires de cet appel à projet, une étape vers le territoire intelligent.

La mise en place de ce type de réseau ne constitue cependant pas une opération banale. Il s’agit par exemple d’être vigilant à proposer une qualité élevée de mise en œuvre en termes de fiabilité, d’interopérabilité et de sécurité.

Une guide, des fiches pratiques

guideBasé sur des retours d’expérience, ce guide a pour objectif de permettre à tout responsable public de bien identifier les enjeux, les conditions techniques et les modalités réglementaires et juridiques de mise en œuvre.

Les fiches pratiques portent par exemple sur l’intérêt de déployer un projet de Wifi territorial, les bénéfices pour la collectivité, des exemples de cahier des charges, les montages juridiques, les obligations des collectivités locales et des opérateurs, les coûts de déploiement, etc.

A découvrir ICI

Les bénéfices pour la collectivité

Un service de Wi-fi territorial apporte d’indéniables retombées économiques et sociales.

wifi-1011500Tout d’abord, l’ouverture à des nouveaux services. L’installation d’une infrastructure WiFi au cœur de la commune ou à proximité des lieux touristiques permet d’offrir une meilleure connectivité et de proposer par exemple aux visiteurs et touristes un parcours touristique enrichi en adressant des informations ciblées.

En termes de retombées sociales, le WiFi permet l’accès au web à des populations qui en étaient éloignées (zones blanches), voire à développer une stratégie d’inclusion numérique en encourageant des citoyens à suivre des formations dans des lieux adaptés (médiathèque, école, espaces publics numériques, etc).

Sur le plan économique, il est évident que la présence d’une zone WiFi donne une image moderne et connectée qui contribue à augmenter on attractivité.

Enfin, l’arrivée de solutions complémentaires de connectivité au sein du territoire ouvre la porte à de nouvelles opportunités en matière de gestion de la Ville aux objets connectés, une étape donc vers la ville intelligente.

Les coûts du déploiement

 On peut découper techniquement un projet Wi-Fi territorial en trois volets :

  • les bornes d’émission et de réception
  • les liens de collecte pour alimenter en débit les bornes installées
  • la plateforme de service et gestion pour administrer le système et offrir une interface à l’utilisateur.

La mise en œuvre de l’infrastructure passe en premier lieu par une étude de couverture de terrain et la définition des zones à couvrir afin de préparer le choix des équipements.

Cette première analyse doit permettre d’identifier les équipements (WiFi et réseau) adéquats, robustes et évolutifs. Enfin, il faut préparer l’installation de la connexion internet, les opérations de câblages et la pose des équipements, la configuration et enfin l’abonnement à une connexion internet à un niveau de débit approprié (>30Mbit/s).

Le cout d’un projet WiFi territorial dépend donc fortement du nombre de bornes et de l’étendue des zones à couvrir, mais aussi des choix techniques qui seront opérés et de la qualité du réseau offert. Le montant de l’enveloppe proposée par WIFI4EU sera la plupart du temps insuffisant.

D’autant plus que les candidats à WiFi4EU doivent respecter une liste de prérequis administratifs et techniques comme par exemple permettre la gestion d’au moins 50 connexions d’utilisateurs simultanées sans dégradation de performance, un nombre minimal de bornes intérieures/extérieures, une utilisation simultanée en double bande (2,4 et 5 GHz), ait un cycle de vie supérieur à 5 ans, possède un point de gestion unique dédié et centralisé, etc.

Retours d’expériences sur des projets ayant bénéficié de financements européens

La liste des lauréats de WiFi4EU : Premier appel – Deuxième appel

A BIEVRE, participante du premier appel à projets, la commune a signé en juin 2019 la convention avec WIFI4EU. Le projet devra donc être finalisé avant la fin du premier semestre 2020. Elle s’est associée avec la commune voisine de Vresse-Sur-Semois et a choisi l’ADL comme porteur de projet.  L’objectif est de couvrir deux zones blanches et ainsi de fournir un accès à l’internet à des populations qui jusqu’à présent ne pouvaient en bénéficier (en particulier les villages de Bellefontaine et de Cornimont).

A BERTRIX, la commune a décidé en ce mois d’août avec Libramont, Marche en Famenne et Vaux-Sur-Sûr de déléguer la gestion du projet à l’intercommunale IDELUX. L’objectif est de couvrir certaines zones dont la place de Bertrix et le centre sportif, une étape donc vers une commune plus smart.

Le troisième appel appel WIFI4EU

Wifi4EU_low

La date du troisième appel de l’initiative relative aux bons de réduction WiFi4EU a été annoncée pour le 19 septembre 2019 à 13h00 avec un budget d’appel de 26,7 millions d’euros pour 1.780 bons d’achat dans les municipalités européennes, une nouvelle fois selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Pour pouvoir demander le bon de 15.000 euros les municipalités doivent s’inscrire sur le portail WIFi4EU avant l’appel. L’appel sera ouvert jusqu’au 20 septembre 2019 à jusqu’à 17h00.

WIFI4EU 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s